BIOGRAPHIE

D'abord pianiste et violoniste, la soprano Sophie-Nouchka Wemel obtient son Prix de perfectionnement lyrique à l'unanimité du jury au sein du Département supérieur pour Jeunes Chanteurs du CRR de Paris, puis son Master of Music in Opera performance au Boston Conservatory, grâce à une généreuse bourse d'étude.

 

Elle est Finaliste de l'Arkadi Foundation Vocal Competition, Demi-finaliste de l'Osaka International Music Competition, et Second prix du concours international Ad Alta Voce. En duo avec la pianiste Astrid Marc, elle est Demi-finaliste du Concours International d'interprétation de la mélodie française de Toulouse. Elle a également été sélectionnée par les concours internationaux IVC et Leyla Gencer.

 

La jeune soprano débute sa carrière soliste en 2010 dans une production de l'Abbaye aux Dames de Saintes, où elle incarne Colombine dans Le tableau parlant de Grétry. Elle y est de nouveau invitée pour être Isabelle, dans L'Oie du Caire de Mozart. En 2012, Sophie-Nouchka Wemel interprète Lia (L'enfant Prodigue de Debussy) sous la direction de Guillaume Bourgogne à l'Auditorium du Musée d'Orsay.

Elle s'est produite en récital à la Salle Pleyel, ainsi que dans de nombreux lieux parisiens, dont la Madeleine, Saint Sulpice, les Archives de Paris, le Musée d'Art moderne, le Musée de la Mode, et le Petit Palais. En soliste avec orchestre, elle a chanté Le Messie de Haendel, La Création de Haydn, et le Magnificat de Vivaldi.

 

Sur scène, elle a interprété le rôle titre de La Petite Renarde Rusée de Janáček, La Voix humaine de Poulenc, Lucia dans Le Viol de Lucrèce de Britten et Micaëla dans Carmen de Bizet. Son répertoire inclut les rôles de Juliette, Norina, Susanna et Zerlina, ainsi que Musetta et Serpetta, pour lesquels elle a assuré la doublure.

 

En 2015, Sophie-Nouchka est membre du Studio de l'Opéra de Lyon, où elle travaille avec Jean-Paul Fouchécourt et Philippe Forget. En 2016, elle fait ses débuts au sein de l'Arcal, Compagnie nationale de théâtre lyrique et musical, dans La Petite Renarde Rusée de Janáček, mise en scène par Louise Moaty. Après avoir tourné notamment à l'Opéra de Massy et de Reims, la production est reprise au Théâtre de l'Athénée. Elle fait également sa prise de rôle dans la Première dame au sein de l'Académie lyrique d'Opéra nomade. En 2017, elle chante sa première Lauretta en version concert sous la baguette de Maxime Pascal et est lauréate de la fondation Royaumont.

Elle transmet sa passion auprès des chanteurs du Choeur de Malestroit depuis 2017 et enseigne la technique vocale au sein de la Maîtrise du Centre de Musique Baroque de Versailles depuis 2018.

Une question?

© 2017 par Sophie-Nouchka Wemel. Tous droits réservés.